A Moscou, au cœur du Far West cybernétique

Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

A Moscou, au cœur du Far West cybernétique

A Moscou, au cœur du Far West cybernétique Grand bandit organisé, petit escroc solitaire, agent secret du renseignement ou cybersoldat du Kremlin, le hacker russe alimente les fantasmes du Web. Figure protéiforme et ambiguë, il est à l’image de la Russie: troisième pourvoyeur de cyberattaques au monde, terre d’asile d’Edward Snowden, cybercenseurs, patrie des meilleurs experts informatiques. Immersion dans la pègre internet russe

Il établit les règles du jeu. Pas de nom, mais le pseudonyme X311 en guise d’identité. Il ne répondra pas non plus à toutes mes questions. «Si je parle trop, ça pourrait mal tourner pour moi.» D’ailleurs, pourquoi s’épancherait-il face au journaliste? En quête d’un spécimen mafieux de la Toile russe, je me heurte depuis des jours à l’omerta prévalant dans le milieu hacker underground… au mur technique, à la barrière linguistique. Le contact avec X311, 28 ans, s’établira finalement grâce aux…

Voir l’article original 2 464 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s