Le « test de Bechdel » ou la représentation des femmes dans le cinéma

Marianne Kuhni

Au cinéma, les femmes sont maintenues dans une position subalterne, soumise ou passive. Elles ne font que suivre les idées des hommes et jouent rarement un rôle décisif dans l’avancée de l’histoire. Ce ne sont pas les femmes, mais les hommes qui sont à l’origine d’initiatives qui font avancer l’action du film.

De plus, les femmes ne parlent que des hommes. Tous leurs propos tournent autour des hommes. Et leur habillement, leurs gestes, leurs paroles, etc. répondent exclusivement aux stéréotypes masculins.

Des cinémas suédois commencent à utiliser une nouvelle cote féministe, afin de changer les représentations de la femme dans le cinéma.  Pour cela, ils utilisent le « test de Bechdel ».

Le « test de Bechdel » évalue si les personnages féminins d’un film jouent un rôle actif et si leur personnage est bien étoffé et bien construit. Pour avoir une cote « A », le film doit remplir les 3 conditions du…

Voir l’article original 1 741 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s