Aux Etats-Unis, les langues des grands journalistes se délient

Réseau International

Des journalistes des médias de masse exposent et dénoncent l’escroquerie du 11 Septembre

Plusieurs journalistes  de renom américains disent que le gouvernement américain ment au sujet des attentats du 11 Septembre 2001 et de cette soi-disant “guerre contre la terreur”. Malheureusement, les propriétaires des médias et leurs chefs de rédactions ne rapporteront ni ne diffuseront leurs trouvailles.

Récemment, Seymour Hersh, le journaliste d’enquête N° 1 aux Etats-Unis, a divulgué que l’affirmation par le gouvernement américain de l’élimination d’Oussama Ben Laden le 2 Mai 2011, est un “énorme mensonge, il n’y a pas un mot de vérité là-dedans.”

Hersh a poursuivi en attaquant son employeur de longue date, le New York Times et d’autres officines médiatiques: “Nous mentons au sujet de tout, mentir est devenu la norme”. Il a dit que tous les géants des médias aux Etats-Unis devraient être fermés pour avoir menti au peuple américain.

En relation: Seymour Hersh:…

Voir l’article original 1 263 mots de plus

Comment les Etats-Unis surveillent le monde ?

ITRI : Institut Tunisien des Relations Internationales

Comment ça marche ?

Pour surveiller les échanges numériques des utilisateurs de services en ligne hébergés aux États-Unis, cliquez sur « Prism ». Pour surveiller le reste du monde, cliquez sur « Upstream ». C’est, en substance, ce qu’explique une des diapositives divulguées par le Guardian en juin, et qui détaille les opérations « FAA702 ». Alors que Prism permet à la NSA d’avoir accès aux informations stockées dans les serveurs des grands groupes américains comme Google, Microsoft ou Yahoo !, Upstream est un programme plus classique d’écoute de ce qui transite en temps réel sur le réseau, notamment par les câbles sous-marins.

Il semble regrouper différents programmes de surveillances « historiques » désignés par les noms de code Strombrew, Fairview, Blarney et Oakstar. Pour la NSA, il suffit de se connecter à des points névralgiques du réseau et de faire tourner un logiciel qu’on appelle sniffer capable de reconstruire…

Voir l’article original 575 mots de plus

« Il y a quelqu’un dans ma tête, mais ce n’est pas moi »

Article très intéressant sur les processus d’intellection qui nous font agir et parler comme nous le faisons… La comparaison entre « le système 1 » et « le système 2 » (voir l’article) est pertinente mais pour moi n’engage pas complètement une perte de libre arbitre comme le propose l’auteur de l’article. S’il est vrai que nos actions conscientes sont le fruit de facteurs « pré-imprimés » en nous depuis la fusion des deux gamètes de nos parents qui ont permis notre existence, inscrits dans nos particularités génétiques et conditionnés en permanence par l’influence de notre environnement sur nous, en particulier en ce qui concerne l’attention de nos proches, un long travail sur ce « système 2 » peut réduire le voile d’incompréhension qui résulte d’une dépendance trop importante au « système 1 », au point où chaque décision devient de plus en plus consciente.
Si la personne faisant usage de ces facultés le fait eu bon endroit et au bon moment, elle peut accomplir des prodiges, des exploits et des miracles.
Car le système 1, s’il est « mystérieux », est la partie cachée de nous-mêmes, comme la partie immergée de l’iceberg: dans ce monde intérieur, vivent des démons et des anges, qui sont l’allégorie des influences que nous nous permettons de subir. Une bonne connaissance de ces espaces s’impose pour avoir les yeux dessillés en cette période de fin des temps…
Ultimement, le contrôle en synchronisation des deux systèmes permettrait de déchirer les voiles de l’illusion de la vie, au sens large… Affaire à suivre 😉

Réseau International

cerveau_2Piotr Ouspenski disait en 1947 qu’un fait d’une importance prodigieuse avait échappé à la psychologie occidentale, à savoir que l’homme ne se rappelait pas lui-même, qu’il vivait, agissait et raisonnait dans un profond sommeil, dans un sommeil non pas métaphorique mais absolument réel. Depuis les développements récents en neurosciences et en sciences cognitives, la psychologie occidentale vient de rattraper son retard, et le tableau qu’elle dresse s’accorde parfaitement avec l’ésotérisme chrétien ravivé par Gurdjieff et Mouravieff. L’homme est effectivement une machine gouvernée par les influences extérieures.

Pour le psychologue Daniel Kahneman, notre mode de réflexion est composé de deux systèmes. Le premier, la pensée rapide (le Thinking fast) ou système 1 (l’inconscient adaptatif de Timothy Wilson), est inconscient, intuitif, ne demande pas trop d’effort, est incontrôlable et non-intentionnel. Ce système n’est pas sujet au doute. Il simplifie les événements, supprime les ambiguïtés, saute sur les conclusions et utilise…

Voir l’article original 4 021 mots de plus

Syrie : Après Le Qatar Et La France L’Arabie Saoudite Sur La Touche

Réseau International

Le refus du siège au CSONU par l’Arabie Saoudite -quelque soient les raisons invoquées -dernier geste theatral avant la sortie de la scène internationale de cette dictature monarchique sénile dont le chef des services secrets à la tête des terroristes combattant en Syrie Bandar Bush a été incapable comme disent les anglo saxons de « deliver the goods » en d’autres termes renverser le gouvernement de Bashar Al Assad pour le compte des Américano Sionistes. Tout comme le Qatar renvoyé à ses mille et une nuits petro dollariques l’Arabie Saoudite sur la touche devra désormais se contenter de régner sur son Disney Mecque Show «sécurisé» par les Israéliens.

5972200-8903764Le Secrétaire Général du Hezbollah, Hassan Nasrallah- bête noire de l’Axe israélo saoudien – l’avait déjà affirmé dans son discours du 23 Septembre dernier l’Arabie saoudite, la Turquie et d’autres pays de la région soutenant les djihadistes en Syrie doivent reconnaître leur…

Voir l’article original 772 mots de plus

TV5: L’assassinat de Kadhafi/ deux ans après…

ITRI : Institut Tunisien des Relations Internationales

kadhafi-sarkozyLe 20 octobre 2011, le monde découvrait les images sanglantes du dictateur déchu, dans un tourbillon médiatique qui avait entraîné les forces armées occidentales aux côtés des rebelles libyens. Amoché mais vivant sur les vidéos amateurs qui commencent à circuler, le guide est officiellement déclaré mort quelques heures plus tard, sans que les circonstances de son décès ne soient clairement définies. Deux ans après, elles ne le sont toujours pas. De la controverse à l’affaire d’Etat, retour sur les zones d’ombres du dossier Kadhafi. Une enquête publiée il y a un an sur notre site.

Voir l’article original 2 546 mots de plus