Datalove: le sens de l’amour de l’information

https://i2.wp.com/datalove.me/datalove/datalove-heart1.png

Le sens de DATALOVE

Récemment, des agents de Telecomix ont diffusé les « principes de datalove » (l’amour de l’information, ndt) afin d’expliquer pourquoi ils travaillent sur la libre communication et la neutralité du net pour tous, à travers le monde. Ces principes produisent plus de questions que de réponses. Les lecteurs, qu’ils soient extérieurs ou même agents, peuvent avoir des difficultés à saisir le sens de datalove.

Ce texte est une approche pour expliquer ce que veut dire datalove.

Datalove est l’amour de la communication. Quelle qu’elle soit. « Laissez s’écouler l’information » n’est rien d’autre que « gardez la communication vivante ».

Datalove est si excitant! C’est une question de disponibilité de l’information. Ce qu’en font les gens n’est pas le problème. Le fait est que: les gens ont besoin d’information. Besoin de l’obtenir. Besoin de la donner. Besoin de la partager. Besoin de faire des choses avec, en s’en servant.

Datalove, c’est se préoccuper de ce qui rend les choses possibles. Après cela – viennent les difficultés. Et les possibilités. Datalove, c’est embrasser l’incertitude.

Malheureusement, de vieilles idées fausses et des intérêts rivaux existent, et essayent de gêner le flux de la communication, et donc l’amour de l’information, datalove.

Obstructions à datalove

Un bon exemple provient des idées fausses des politiciens, qui persistent à établir des exceptions pour l’expression de certaines sortes de données – d’informations. Ils disent qu’ils doivent empêcher la circulation de tout ce qui pourrait induire des « paroles de haine », et la restriction de la pédopornographie est utilisée comme excuse pour leur donner carte blanche (en français dans le texte, ndt) afin de restreindre la capacité de communication d’autres personnes. Par conséquent, chaque individu a besoin de la liberté de gérer l’information pour ce qu’elle est et d’en prendre la responsabilité qui en découle, plutôt que de se faire dire quelles informations il ou elle est en droit de recevoir.

Un principe important, donc, est d’être un relayeur neutre plutôt que de juger et de sélectionner l’information dont il est question. Certain(e)s d’entre nous, au niveau individuel, peuvent ne pas aimer une sorte d’information, de média ou d’idée particulière, mais ils comprennent le fait que la restriction de la circulation de n’importe quel élément d’information mène inévitablement à la restriction de tout son flux.

Il est aussi important de comprendre que la « propriété intellectuelle » est un concept illégitime à la fois dans sa logique et d’un point de vue moral. Parler de propriété intellectuelle est une tentative de forcer une substance intrinsèquement abstraite (l’information) à se comporter et à être gouvernée à la manière des objets tangibles. Ceci ne peut fonctionner, et à chaque fois qu’il en est question, la répression et le fascisme en sont les résultats logiques, et entièrement prévisibles.

Dans un monde d’amour de la communication, ceci est inacceptable.

Depuis la diffusion des « principes de datalove », il y a eu des critiques. Quelques lecteurs affirment que ces préceptes propagent la publication privée et le communisme de l’information. Datalove n’est pas une question d’information ou de concept. C’est un concept mû par la communication. Il concerne le flux d’informations diffusée dans les terres sauvages du net. Si des informations de quelque nature que ce soit sont exposées sur le net, elles doivent dès lors être traitées sur un pied d’égalité. Si des informations sont sensées être privées, elles n’ont pas à atteindre internet dès le départ. Il n’y a pas de fonction « supprimer » sur internet. Ceci ne peut pas être changé. Cela n’a rien à voir avec datalove.

Datalove – l’amour de la communication, concerne l’appréciation de la capacité de percevoir, comprendre et traiter l’information dans la perspective de sa jouissance et de son avancement pour le bien de toutes les créatures conscientes. Datalove est la création de la paix et de la compréhension qui ont jusqu’ici été gênées par l’obstruction de la communication. Datalove est de la liberté en pratique.

Qu’il y ait la liberté pour tous les hommes et les femmes et les ordinateurs.

Source: http://datalove.me/about.html

traduit depuis le web par willsummer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s