Un des hommes qui a le plus gagné financièrement des attentats des trois tours du World Trade Center est sur les rangs pour gagner 7 milliards $ en cas d’attaque terroriste aux JO de Londres

par Montea Cristo, le 6 août 2012

Les Jeux Olympiques de Londres peuvent-ils connaître un autre « 11 septembre » Comment une fausse attaque terroriste peut-elle remplir les poches du lobby sioniste britannique? Que savez-vous de l’homme le plus riche d’Australie et entrepreneur le plus influent de Londres?

 

Frank Lowy est l’un des capitalistes sionistes dont vous avez peut-être le moins entendu parler. Il tend à ne pas se faire mentionner dans la presse et les médias de façon à poursuivre confortablement ses affaires commerciales et politiques personnelles.

Frank Lowy est l’homme le plus riche d’Australie; ses affaires lui rapportent depuis des douzaines de villes et plusieurs pays du monde; il est parmi les fondateurs et directeurs de « think-tanks » israéliens et états-uniens influents; il a déboursé des quantités énormes d’argent pour influencer les politiques étrangères de grands pays envers le Moyen-Orient, surtout dans le conflit israélo-arabe; enfin c’est un des sionistes qui ont reçu une lourde « compensation » de compagnies d’assurance après les attaques du 11 septembre.

Frank Lowy

Lowy est né le 22 octobre 1930, en Tchéquoslovaquie, et vécut à Budapest en Hongrie durant la deuxième guerre mondiale. Après la fin de celle-ci, il se rendit en France en 1946 afin de faire son chemin vers le Mandat Britannique de Palestine, mais fut attrapé en cours de route par les Britanniques et déporté vers un camp de détention à Chypre. Après plusieurs mois, toutefois, Lowy fut admis en Palestine.

Lowy combattit lors de la guerre d’indépendance israélienne comme membre de l’organisation terroriste Haganah. Il rejoignit plus tard la Brigade Golani du régime, qui fut formée en février 1984.

Lowy, qui est aussi l’un des avocats de l’Holocauste, se présente comme l’un des survivants de camps de la mort nazis. En 1991, il apporta les fonds de la reconstruction du wagon qui transférait les Juifs hongrois à Auschwitz et l’installa sur place dans le camp de concentration.

En 1952, Lowy quitta Israël et rejoignit sa famille, qui avait quitté l’Europe pour l’Australie. Un an plus tard en 1953, il rencontra un Hongrois dénommé John Saunders. Ils fondèrent conjointement la Westfield Development Corporation à travers le développement d’un centre commercial à Blacktown dans la banlieue ouest de Sydney.

John Saunders

Au cours des 3 années qui suivirent, les deux hommes firent construire nombre de centres commerciaux à travers l’Australie et les États-Unis (dès 1977). Ils changèrent le nom de la firme en The Westfield Group et l’introduirent à la Bourse australienne en 1960 (Australian Stock Exchange). Saunders vendit ses parts en 1987 et dans le même temps Lowy développa la firme en nouvelle-Zélande (années ’90) et au Royaume-Uni (années 2000).

Lowy est inscrit sur la liste de Business Review Weekly (BRW) Rich 200 chaque année depuis sa première parution en 1983. En 2010, le magazine estimait sa fortune à 5 milliards $ et le présenta comme l’homme le plus riche d’Australie à ce moment-là. Il a aussi pris part à des activités de banque d’investissement à Londres, New York et Los Angeles.

Après avoir passé 80 ans en octobre 2010, Lowy démissionna de son poste de PDG exécutif de Westfield Group et endossa le rôle de PDG tout court. Depuis ses deux fils, Steven et Peter, sont devenus directeurs généraux adjoints de l’entreprise. Peter Lowy, qui est membre du conseil d’administration du centre Simon Wiesenthal, était précédemment Président du conseil de surveillance de the University of Judaism (Université du Judaïsme), aujourd’hui connue comme the American Jewish Universty (Université Juive Américaine).

L’enthousiasme de Lowy pour la banque n’était pas limité aux USA. Il est ancien membre du conseil d’administration de la Reserve Bank of Australia.

En 2003, Lowy fut désigné Président de la Fédération Australienne de Football (FFA). Quatre ans plus tard en 2007, l’Australie se porta candidate à l’organisation de la FIFA World Cup 2022, mais ce fut le Qatar qui finit par obtenir le droit d’être pays hôte de l’événement. En septembre 2008, il fut annoncé que Lowy était élu membre du Directoire de la FIFA.

 

Les énormes profits de Frank Lowy après les attaques du 11 septembre

 

Lewis Eisenberg

Frank Lowy et son partenaire Larry Silverstein avient loué tout le World Trade Center (WTC) pour 99 ans juste quelques semaines avant les attaques du 11 septembre. L’affaire fut conclue par Lewis Eisenberg, ancien Président de la Port Authority of New York and New Jersey (Ports de New York et du New Jersey). Avant les attaques contre les tours, Eisenberg avait été élu Président du Republican Leadership Council (courant « modéré » du Parti Républicain). Par ailleurs, dans les années ’80, Eisenberg avait démissionné de la banque controversée Goldman Sachs, après que sa secrétaire l’ait accusé d’agression sexuelle.

En 1987, Silverstein  fit construire le bâtiment 7 du WTC, sur le terrain qu’il avait loué au conseil de surveillance du Port de New York; mais le bâtiment 6 du complexe du World Trade Center resta sous contrôle du gouvernement jusqu’à ce que Silverstein et Lowy signent un bail de quatre-vingts-dix-neuf ans avec le conseil de surveillance le 26 juillet 2001. Selon le nouveau contrat, Silverstein prenait le contrôle de 570.000 m² d’espace de bureaux du WTC. Enfin, Lowy devint responsable des 40 millions de m² du complexe de divertissement et d’espace commercial du sous-sol.

Les bâtiments 1, 2 et 7 du complexe du WTC ainsi que l’hôtel Westfield furent réduits en ruines par les attaques du 11 septembre, et donc Silverstein et la firme Westfield empochèrent environ 5,4 milliards $ à cause de ces événements.

Le 14 avril 2002, le Sunday Times révélait que Lowy avait corrompu par un dessous-de-table l’un des responsables du gouvernement de Tony Blair. Le journal rapportait qu’un groupe immobilier australien dirigé par l’un des hommes les plus riches du monde avait payé un dessous-de-table de 250.000£ à Lord Levy, l’un des conseillers les plus proches et dans la confiance de Tony Blair.

Lord Levy

Ces paiements, que la firme tenta d’effectuer secrètement, commencèrent en 1999, quand Lord Levy entama son travail d’envoyé spécial de Tony Blair au Moyen-Orient. Ces montants furent versés au débit de Frank Lowy, Président du Westfield Group.

À partir de 1999 Levy fut employé comme conseiller sans spécialisation dans les activités de la firme Westfield, et touchait 3800£ par semaine. Pendant sa mission de trois ans, Lowy voyagea 45 fois vers 19 pays et rendit visite à des leaders israéliens et arabes. Après que Levy ait subi quelques pressions pour rendre publiques ses relations avec Westfield, il rompit sa collaboration avec l’entreprise.

Lord Levy est également un sioniste accompli et un membre des Labour Friends of Israel (Amis Travaillistes d’Israël, LFI), un groupe parlementaire affilié au parti travailliste britannique.

 

Les Jeux Olympiques de Londres de 2012 peuvent-ils vivre un nouveau 11 septembre?

 

La firme Westfield a un talent considérable pour attirer les attaques terroristes.

Pieds des tours du WTC post 11/9/01

11 septembre 2001: New York, les immeubles 1, 2 et 7 du complexe du WTC ainsi que l’hôtel Westfield furent détruits dans les attaques du 11 septembre (2973 morts, ndt), et en conséquence à peu près 5,4 milliards $ atterrirent dans les poches de Lowy et de Silverstein.

21 septembre 2005: Westfield Mall (mall=centre commercial, ndt) à Perth, Australie, alerte à la bombe.

17 mai 2006: Westfield à Woden, Australie, alerte à la bombe.

21 juillet 2007: Salle de tribunal adjacente au Westfield Centre, Derby, Royaume-Uni, alerte à la bombe, qui entraîna l’évacuation des locaux de la Westfield.

1 mars 2008: Westfield Old Orchard Mall, Skokie, Illinois, USA, alerte à la bombe.

20 avril 2008: Westfield Hotel Annapolis, Maryland, USA, alerte à la bombe.

Hôtel Marriott, Islamabad

20 septembre 2008: Marriott Hotel à Islamabad, Pakistan, attentat (52 morts, ndt).

Hôtel Marriott, Djakarta

17 juillet 2009: Marriott Hotel à Djakarta, Indonésie, attentat (9 morts, ndt).

En septembre 2011, Frank Lowy ouvrit Westfield Stratford City Mall, qui est situé près du Parc Olympique. Eu égard au talent de Lowy pour investir dans des lieux qui sont victimes d’attaques terroristes, la question est soulevée de savoir si les Jeux Olympiques ne peuvent pas être une cible possible pour cela. les compagnies d’assurance se sont engagées à compenser les pertes de bénéfices à hauteur de 7 milliards $, en cas d’attaques terroristes ayant vraiment lieu. Apparemment, certains individus et entreprises engrangeraient des profits énormes de par des tragédies et les souffrances des de la masse du peuple.

Steve Atkins

La compagnie d’assurance Pool Re, qui est dirigée avec la supervision du gouvernement britannique, a fourni 7 milliards $ de couverture d’assurance si des menaces terroristes se réalisaient pendant les Jeux Olympiques de Londres de 2012. Steve Atkins, directeur exécutif de Pool Re, a annoncé que son équipe avait effectué un examen minutieux des possibilités de danger pour les clients pour se préparer contre de possibles attaques terroristes. La firme Pool Re a un talent hors du commun pour assurer des lieux qui par la suite deviennent des cibles d’attaques terroristes.

Bishopsgate, Londres, 1993

La plus grande perte encourue par Pool Re fut l’attentat de Bishopsgate à Londres en 1993, où elle dut payer 260.000.000£ de réparations.

L’attentat de 1996 à Manchester, en train d’arriver (!!!)

De plus, la compagnie d’assurance paya encore 240.000.000£ lors de l’attentat de Manchester en 1996. Elle a aussi perdu des dizaines de millions de livres au moment des attaques terroristes du 7 juillet 2005.

Mémorial aux victimes des attentats du 7 juillet 2005

Frank Lowy n’est pas actif que dans les affaires; il est aussi très intéressé par la politique. Il a été nommé directeur adjoint du Israel Democracy Institute (Institut Israélien pour la Démocratie) en 2001, et deux ans plus tard il fonda le Lowy Institute for International Policy. L’Institutest un think-tank dans le domaine de la politique étrangère, qui travaille sur les relations internationales. les activités de Lowy lui ont permis de recevoir en 2005 la Woodrow Wilson Awards for Corporate Citizenship (« trophée » Woodrow Wilson pour la citoyenneté entrepreneuriale). Cette même année, l’Institut transféra son siège central à Sydney. Les nouveaux bureaux furent inaugurés par John Howard, le Premier Ministre australien et ami proche de Lowy.

Lowy fonda aussi le « Israeli Institute for Policy and National Strategy » (Institut israélien pour la perspective et la stratégie nationale, ndt), qui opérera dans le cadre de l’Université de Tel-Aviv.

Obama à la Brookings Insititution

En sus de cela, Lowy, est membre de la Brookings Institution International Advisory Council à Washington, qui est considérée comme étant le think-tank états-unien le plus influent.

L’établissement de ces think-tanks ont valu à Lowy de recevoir la Woodrow Wilson Awards for Corporate Citizenship en 2005.

Par contre, l’intérêt de Lowy pour l’intervention dans les affaires du monde n’est pas seulement limité à ce qui précède. il est en plus Vice-Président d’un magazine de droite appelé the Australia/Israel Review (Revue Australie/Israël, AIR), qui est un sous-organe du Australia Israeli Jewish Affairs Council (conseil australo-israélien des affaires juives, AIJAC), version australienne du American Israel Public Affairs Committee (comité américano-israélien des affaires publiques, AIPAC).

 

Article par Montea Cristo – Journaliste Freelance

SSM/HE

Précision: Les opinions de l’auteur exprimées dans cet article ne reflètent pas nécessairement celles de Press TV News Network.

 

Source: http://www.presstv.ir/detail/2012/08/06/254739/imminent-terror-attack-on-london/

traduit depuis le web par willsummer

2 réflexions au sujet de « Un des hommes qui a le plus gagné financièrement des attentats des trois tours du World Trade Center est sur les rangs pour gagner 7 milliards $ en cas d’attaque terroriste aux JO de Londres »

    • Well, the Olympics are over and there weren’t any attacks; either theyr got too scared because of the rumours going around the web to pull it off, or there had’nt been a plan in the first place: time will tell.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s